04 mai 2006

Jour 278 - La Playa - S 13.22662º W 72.62798º

6h, le soleil à peine levé, Paulino vient me chercher alors que j'hésite à sortir dans l'humidité du matin. "Bouge toi, ils vont fermer le pont !" J'ai pas tout compris, ne serais-ce qu'il faut se bouger. Pas de café ce matin !
Paulino est parti au pas de charge. Je parviens à le ratrapper après avoir franchi de vertigineux glissements de terrain. Gulps ! Le chemin ne fait que 30cm de large par endroits.
Finalement le pont est toulours là. Des réparations sont prévues ces jours ci et nos 2 accolytes avaient peur d'arriver après son démentèlement.
Ça sent la fin du voyage pour Paulino et Gustavo, ils accélèrent et n'attendent plus leurs clients.
A tous les 3 avec les mûles, nous avalons 25km en 4 heures, sous la pluie et dans la gadoue comme il se doit.
Toujours à l'affût, je parviens tout de même à me goinfrer de fraises des bois (si si!) , de fruits de la passion et de physallis.
13h, nous touchons au but. Les abords du village de "la Playa" sont plantés de caféyers, d'avocatiers, de bananiers ... je sens que je vais me régaler !
N'ayant pas trouvé de fourrage pour leurs bêtes, les 2 arrieros ne prennent qu'une heure de pause pour déjeuner et faire quelques achats avant de repartir. Il leur faudra 2 jours et demi pour rejoindre Cachora par le col du Salkantay.
Pas de pause cette fois ci, 12h de marche non stop du lever au coucher du soleil ! Admirable.
Ça me fait drôle de les voir partir ces 2 là. Ils avaient des clients mais finalement j'ai l'impression qu'on a fait le voyage à 3, même si on ne se retrouvait que le soir pour discuter un bout avant de se coucher. Leur simplicité et leur agilité sur ces chemin forcent le respect. Ciao amigos , bon retour !
Mémorable partie de carte ce soir.
Joppa, le perdant, a droit à un gage : aller dancer dans une guinguette au milieu de ce village de 150 âmes ! Cruel mais hilarant !

Aucun commentaire: