21 avril 2006

Jour 268 - Arequipa - S 16.40699° W 71.54372°

4h du mat' et c'est pas aujourd'hui que je gagnerai le concours du meilleur cuba-libre !
10h... tient il fait jour ! finalement je passe la journée tranquillement au "Point". Ça fait très longtemps que je ne m'était pas senti bien à ne rien faire.
Encore quelques semaines de voyage, mais il semble que j'ai recommencé à prendre une mauvaise habitude : Anticiper, gamberger.
Quoi qu'il en soit, j'ai effectivement envie de retrouver une activité intellectuelle et créative, qui à refaire de la couenne derrière un bureau (ça doit être le rhum qui me fait délirer !)
Ouaip... plus que quelques semaines avant la "réinsertion" !
10 mois d'indépendance, de liberté d'action et de pensée m'auront j'espère ouvert l'esprit, mais certainement rendu plus intransigeant.
Si j'effectue seul mes périples, c'est que je tolère de moins en moins que l'on me dicte le chemin ou moins encore l'allure, quitte à me mettre dans des situation compliqués.
Qu'en sera-t-il dans quelques temps, lorsqu'il faudra nouveau en référer à un supérieur, qui déjà avant le voyage me qualifiait secrètement de "franc-tireur" ?
Saurais-je réapprendre à cirer les pompes et courber l'échine pour arriver subtilement à mes fins !
Et pour commencer, aurais-je, face aux défis professionnels, la même impertinence, détermination et confiance qu'au pied d'un 6000.
Aujourd'hui il m'est facile de me lancer dans un défi physique. Finalement, hormis les complications liées aux éléments, je suis pleinement responsable de mes choix, posant les limites à l'effort et à la douleur, et profitant pleinement du plaisir une fois le but atteint, sans avoir de comptes à rendre sur mes motivations ou les moyens employés, sûr de mes capacités et conscient de mes faiblesses.
De retour en Europe, l'enfer ce sera les autres, leurs opinions et jugements, et à moins de vivre en anachorète, il me faudra reprendre une place... ça risque même d'être intéressant.
En attendant, je pars cette nuit pour Cuzco et le Macchu Pichu...

4 commentaires:

Jn a dit…

Si je comprend bien, le voyage t'a rendu completement asocial ;-)
Superbe la photo, ca vient pas de Santa Catalina par hasard?

Fabrice a dit…

Bien vu !
Santa Catalina... impossible de rater la moindre photo dans ce qui reste un des plus beau édifice de tout le périple.

Anonyme a dit…

ana quoi?
il fait dans l'intellectuel à quelques semaines de rentrer.

Ce mot est moins typé que son contraire qui est cénobite... enfin les 2 ont à voir avec la religion y parait.

Tu veux que l'on t'envoie quelques lignes sur l'Opus Dei histoire d'être In en rentrant avec un discours pesé sur le film de l'ouverture de Cannes avec notre mignonne Amélie Poulain en rôle titre...

Pour moi un retour de la neige cool avec de l'electricité pour te monter et des planches pour redescendre. Par contre bp de monde bien sur...

A plus

Olivier

Anonyme a dit…

Letras de Canciones de Chambao
(nota : "con el acento andalu")

Artista: Chambao
Album: Pokito a Poko
Canción: Pokito a poko

Andaba perdia de camino pa la casa
cavilando en lo que soy y en lo que siento
pokito a poko entendiendo
que no vale la pena andar por andar
que´s mejor caminá pa ir creciendo

volvere a encontrame con vosotros
volvere a sonreir en la mañana
volvere con lagrima en los ojo
mirar al cielo y dar las gracias

pokito a poko entendiendo
que no vale la pena andar por andar
que es mejo caminar pa ir creciendo

volvere a sentarme con los mio
volvere a compartir mi alegria
volvere pa contarte que he soñado
colores nuevos y dias claros